Territory

La générosité de la terre envia le ciel avec eux, et toute l’Égypte fut raccourcie à partir de Tripoli.

Cette série a été réalisée au nord du Liban pendant l’été 2019 dans une ville qui s’appelle Tripoli. Cette ville du Liban, située sur la côte nord de la République libanaise, est la deuxième plus grande ville du monde après la capitale de Beyrouth. Elle compte environ 500 000 habitants et son nombre augmente au cours de la journée en raison du flux humain fréquenté par les zones voisines. 

Tripoli est la capitale du nord du Liban. Loin de la capitale Beyrouth à environ 80 km et de la frontière syrienne à environ 35 km, elle jouit d’un climat méditerranéen modéré et est surveillée par la chaîne de montagnes du Liban occidental.

Tripoli, dans son prolongement vers le port, constitue une péninsule avec trois côtés au sud, à l’ouest et au nord, une mer reliée à l’histoire de la ville. 

La plage de Tripoli est parsemée de petites et moyennes îles, avec une série d’îles inhabitées, qui la distingue du reste du Liban. La première de ces îles (Cow Island), a été mon sujet d’étude pour ce projet artistique.

Cette île est située près de la côte, elle servait de cale sèche pour la construction et la réparation de navires. Elle porte également le nom (île Abdul Wahab) du nom de la famille où elle pratiquait la construction et la réparation de navires.

Elle a récemment construit un pont touristique pour piétons lié à la plage. 

À présent, l’île a été aménagé et pensée pour les touristes. 

Le nom Tripoli est apparu comme une ville importante, indépendante, révolutionnaire, prospère, commerciale, et d’une richesse qui lui conféra son excellente position stratégique et les prouesses commerciales de son peuple. 

Mais cette zone d’attraction est devenue une zone de conflit entre les successeurs d’Alexandre et ses dirigeants ptolémaïques et les Séleucides, qui ont commencé à se disputer le pouvoir et les territoires entre eux. 

L’importance de Tripoli a commencé à diminuer et à décliner à cause de cette réalité et elle n’a plus l’importance de l’ancien commerce, comme toutes les sources historiques l’ont mentionné à l’époque qu’il ne s’agissait que d’une base de construction navale et d’une station pour le mouvement des armées. 

C’est dans ce climat de tiraillements et de changements perpétuels d’appartenance et de domination du territoire, que cet île semble dégager une ambiance unique.

Entre abandon et accumulation, le vide qui est présent sur chacune des photos nous rapproche de son histoire. L’espace est à la fois vide et habité. 

Elle nous plonge dans son histoire et la photographie est à son service. 

Date

07/11/2019

Category

Personal Project

error: ©Dianemoyssan, this content is protected