LES DÉCRETS DU CIEL

 

 

 

« Le ciel est pour ceux qui y pensent. » Joseph Joubert

 

Mardi 17 mars 2020, à midi, les Français doivent rester chez eux, à l’exception de « trajets nécessaires », afin de freiner l’expansion de la pandémie du Coronavirus. Une première historique pour l’ensemble du pays.

« Restez chez vous, vous pourrez nous aider, c’est ainsi que vous serez des alliés de notre guerre » a déclaré le Premier ministre français. Nous participons alors à une mise sous cloche du pays français afin de limiter la propagation de la Covid-19.

Pendant mon confinement, le ciel était la seule partie rassurante de mon environnement. Le ciel nous éclaire le jour et nous guide la nuit; il est alors devenu mes yeux vers l’extérieur. Le ciel est un univers infiniment complexe et inconnu pour la majorité d’entre nous. Il nous est inaccessible, il nous fait rêver et laisse toute sa place à notre inspiration. Sur le moment, il était alors le seul élément capable de libérer mon imagination. Je pensais aussi, en cet instant, qu’une majorité de Français et d’humains à travers le monde avait accès au ciel, à cette même rêverie enfantine.

Une pluralité d’humains pouvait avoir accès au ciel à travers chaque source de lumière (fenêtre, velux, balcon, pas-de-porte, hall d’entrée…). Chacun tentait d’arracher son morceau de ciel et son rayon de soleil. Un quart des Français a eu la chance de passer ce pénible moment dans un logement qui possède un balcon; c’est par ce canal de diffusions d’idées que m’est venue à l’esprit la création de cette série photographique. Ces échappées de vue nous laissaient apparaître le ciel comme un univers à perte de vue qui rompait totalement avec notre espace claustral du moment. L’aspect poétique du ciel m’a fait rêver et a porté mon imaginaire.

Ainsi que disait Albert Camus “Il suffit d’un grand morceau de ciel et le calme revient dans les cœurs trop tendus”. On se tourne vers le ciel lorsqu’on est frappé sur terre. Le ciel est un lieu empli de milliards de vœux. Depuis des millénaires le ciel est un espoir pour le peuple. Je trouvais qu’il était juste de lui rendre hommage car il devait sûrement être surmené en cette période de confinement.

Mon projet photographique était à la portée de chacun d’entre nous. J’ai l’espoir que chacun pourra se reconnaître en lui.

Ce projet photographique est constitué de 2962 clichés et a été réalisé uniquement en temps de confinement.

Category

Personal Project

error: ©Dianemoyssan, this content is protected